Ce pays indépendant depuis 1991 (auparavant elle était une république fédérale Soviétique) est situé entre le sud chinois et la Caspienne. Avant l’implantation des tsars, ses peuplades étaient uniquement composées des nomades. Aujourd’hui, Kazakhstan s’ouvre au tourisme avec toute la beauté de ses steppes et ses paysages grandioses et variés. Des lacs magnifiques, des glaciers, des forêts, des montagnes enneigées, des canyons auront la faveur des touristes amateurs de beaux panoramas. Conseils et astuces pour s’y rendre et le visiter.

Ce qu’il faut savoir pour préparer son  voyage au Kazakhstan

Le voyage dans ce pays est possible pendant toute l’année, mais il est préférable de le faire pendant le mois de mai à septembre si on veut explorer la beauté des sommets montagneux du sud et de l’est. La floraison des steppes et l’arrivée des oiseaux migrateurs se font pendant le mois de mai. La compagnie aérienne Air Astana assure la liaison du pays avec le reste du monde entier (Londres, Prague, Vienne, Francfort, Beijing, Bangkok, Hong Kong …). On peut également prendre Turkish Airlines ou Pegasus si on est à Istanbul pour rejoindre le pays. Il existe d’autres compagnies aériennes telles que kazakhe Scat mais Air Astana est la plus fiable. En outre, bon nombre de villes du pays sont reliées directement avec Moscou. Entre Aktau et Bakou en Azerbaïdjan, il existe aussi un cargo qui relie irrégulièrement les deux villes. Des bus avec couchettes, réservables 3 jours à l’avance partent également de Chine en direction du Kazakhstan. Des bus relient également le pays avec la Mongolie, l’Ouzbékistan, le Kirghizstan, le Turkménistan. Sinon, la prudence est de mise lors d’un voyage dans ce pays à cause de son taux de criminalité. Il ne faut pas aussi oublier de faire la mise à jour des vaccins pour éviter les piqûres d’insectes et le paludisme…

kazakhstan-voyage

Les sites touristiques à voir à Kazakhstan

Traversé par la route de la Soie, le développement du pays est le plus poussé parmi la région d’Asie centrale. Les hôtels et les restaurants y abondent et sont de meilleures qualités. Les sites à voir sont nombreux : par exemple à Almaty, l’ancienne capitale du pays, on peut visiter la réserve naturelle d’Aksu-Zabagly. Quant à la nouvelle capitale, Astana, elle regorge des architectures modernes telles que l’auditorium, le complexe de loisir Khan Shatyr, le Bayterek d’Astana (édifice en force d’arbre géant), le State Theatre of Opera… Le beau site Khoja Ahmad Yasawi  à Turkestan vaut aussi le détour. Parmi les insolites, il y a Manguistaou, le désert formé de roches et  à quelques 130 km d’Almaty, on retrouve le lac Kaindy, un étang de 400 m de long et d’une profondeur de 30 m qui est apparu à la suite d’un tremblement de terre. L’éboulement de terrain a provoqué le blocage de la gorge et a entraîné la formation d’un barrage naturel. Le lac attire par sa beauté pittoresque mais surtout par les troncs d’épicéas qui émergent de la surface du lac, faisant un tableau mystérieux avec les arbres qui l’entourent. Enfin, une visite s’impose également sur le site Tamgaly qui date de l’Âge de bronze.

Ma prochaine destination restera en Europe.